Le Temps et la littérature : Proust

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis Problema Universale Heidegger/Husserl être/conscience : plan vital-ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις

La « recherche du temps perdu » est dominée par la nostalgie de ce qui est passé , par le thème de la mémoire involontaire qui semble nous permettre de « remonter dans le temps »

https://gallica.bnf.fr/dossiers/html/dossiers/Proust/Memoires.htm

«Dès les premières ébauches du Contre Sainte-Beuve, en 1909, le thème de la mémoire involontaire fait son apparition dans le cadre du réveil du Narrateur. Au sortir du sommeil profond de la nuit, les sensations physiques qu’il éprouve le font se remémorer les lieux où il a dormi autrefois. A partir de ce moment, le récit se développe et va donner naissance au roman dont sortira la future Recherche. Proust continuera en effet d’exploiter ce thème et, dès le début de Du côté de chez Swann, le fameux épisode de la “madeleine trempée dans du thé” par le Narrateur ressuscite aussitôt “Combray et ses environs” et par là même, toute…

View original post 1,923 more words

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s