« L’homme au bras d’or »(1955, vostfr) : le plus grand chef d’oeuvre d’Otto Preminger

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis Problema Universale Heidegger/Husserl être/conscience : plan vital-ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις

Le film est visible ici :

https://m.ok.ru/video/312001825421

Il n’y a pas grand-chose de commun entre Otto Preminger et Vincente Minnelli, mais ce film rappelle « Comme un torrent » qui est de 1958 :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2019/07/29/vincente-minnelli-comme-un-torrent-some-came-running-1958-vf/

même acteur principal, Frank Sinatra, même scène initiale : Sinatra descend d’un bus. Dans «  Some came running » Dave Hirsch est un écrivain de talent, alcoolique, qui a roulé sa bosse dans le monde, notamment dans l’armée américaine, et revient de la guerre en uniforme à Parkman, sa ville natale. Dave ( Sinatra) est cerné par la mort, dans chaque bouteille de whisky qu’il vide, dans les femmes qu’il courtise : la prostituée, jouée par Shirley Mac Laine, qui s’est amourachée de lui, et qu’il finira par épouser « parce qu’il en a marre d’être seul », et la professeur de lettres, cultivée, qui admire son œuvre et l’encourage à écrire,  mais ne supporte…

View original post 457 more words

Advertisements

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s