Monthly Archives: September 2018

Le Mal qui vient : temps de la fin et fin des temps ( Pierre Henri Castel)

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis Problema Universale Heidegger/Husserl être/conscience : plan vital-ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις

Dans « Le Mal qui vient « ( Ed Cerf) Pierre Henri Castel, qui est philosophe, théoricien des sciences et psychanalyste, fait une hypothèse qui est selon lui plus qu’une hypothèse : le temps est passé où nous pouvions espérer , dans un sursaut collectif, empêcher l’anéantissement de notre monde. Le temps commence où la fin de l’humanité est devenue tout à fait certaine dans un horizon historique assez bref, quelques siècles .

Le temps qui nous sépare, nous qui vivons actuellement , en 2018, du dernier homme vivant avant la fin totale, dernier homme au sens propre et non pas nietzschéen ( car en ce sens, le dernier homme qui cligne de l’oeil et répète que « nous sommes les plus malins, avant nous tout le monde était fou », ce dernier homme est depuis longtemps notre contemporain) , est plus bref que le temps qui nous sépare deChristophe Colomb. Commencent donc dès…

View original post 1,332 more words

Advertisements

Karen Swassjan : the ultimate communion of mankind