L’invention de Morel et l’Ecclésiaste

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis Problema Universale Heidegger/Husserl être/conscience : plan vital-ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις

J’ai parlé ici , à propos du film “L’année dernière à Marienbad” :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2017/03/27/alain-resnais-lannee-derniere-a-marienbad-1961/

du livre d’Adolfo Bioy Casares en 1940 “L’invention de Morel”, d’où sont tirés certains éléments du film:

http://littexpress.over-blog.net/article-adolfo-bioy-casares-l-invention-de-morel-88742192.html

“Le récit, présenté comme un journal intime, raconte la vie d’un fugitif (un écrivain vénézuélien condamné à la prison à vie probablement pour des raisons politiques) qui se cache sur une île déserte non localisée (elle semble se trouver quelque part en Polynésie). Cette île qui au premier abord semblait déserte est en fait habitée par une vingtaine de touristes, présence qui pousse le narrateur à se cacher de peur d’être dénoncé aux autorités. Il finit pourtant pour s’éprendre de l’une d’eux, Faustine, et décide de lui déclarer son amour.

Cependant Faustine l’ignore et ne répond pas à ses demandes. Voyant d’abord cela comme du mépris, le fugitif s’acharne. Pourtant, il se rend rapidement compte que les autres…

View original post 812 more words

Advertisements

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s